SemblancayPaysage

Notre-Dame de la Clarté Dieu

Newsletter

 

 

QUÊTES : un second témoignage.

J’ai  assuré pendant trois années le dépôt des quêtes des dimanches + toutes les fêtes + sépultures (dont j’étais le responsable). Au cours de cette mission j’ai fait un certain nombre de constatations qui complètent les observations d’Eric POUDELET.

Tout d’abord j’ai dû mettre de côté 76 pièces qui n’avaient plus cours ou bien provenaient de pays étrangers ou non-identifiables. 34 pièces étaient en francs français, 7 des jetons de lavage automatique, 5 provenaient de pays arabophones, 4 venaient de Suisse, 3  des États Unis, 4 du Royaume Uni et le reste de Pologne, d’Israël, de Hong Kong, d’Afrique de l’Ouest, d’Inde, du Brésil, de Chine….Je les ai toutes conservées pieusement.

Par ailleurs j’ai constaté qu’il y avait beaucoup de pièces rouges (5, 2 ou 1 centime d’euro), mais aussi de 10 ou 20 centimes. Cela était assez gênant puisqu’il fallait les déposer  en rouleaux de 50 pièces (le plus souvent). Maintenant les dépôts se font par paquets de types de pièces, mais il faut encore les compter et les livrer par types séparés. Curieusement je n’ai jamais récolté de pièces étrangères (hors euros) ou de jetons de lavage, lors des sépultures. Il en était de même pour les petites pièces rouges qui sont très rares dans les corbeilles de sépulture.

J’en conclue qu’il existe une certaine désinvolture de la part de certains pratiquants dominicaux vis-à-vis de la paroisse et aussi vis-à-vis de ceux qui assurent cette charge de collecte ; cette désinvolture concerne également ces derniers. Ceux qui assistent aux sépultures semblent plus sérieux.

Dernière observation : en moyenne les quêtes de sépulture « rapporte » un peu moins que les quêtes dominicales (environ 80 € contre 170 €), mais elles sont deux fois plus nombreuses (130 sépultures par an versus 60 dimanches et fêtes). A méditer…

Bernard LECLERCQ