SemblancayPaysage

Notre-Dame de la Clarté Dieu

 

 

Octobre 2019 – LE SAINT DU MOIS :

Le saint du mois : Sainte Thérèse de Lisieux, « l’atome » de Jésus

Le 17 mai 1925, la basilique de Saint-Pierre de Rome est bondée de monde. Un événement d'une très grande ampleur se prépare, Thérèse de l'Enfant-Jésus et de la Sainte-Face allait recevoir la grâce qu'elle avait tant désiré : devenir sainte ! Ses écrits, empreints d'une profonde spiritualité, laissent transparaître une religieuse à l’âme amoureuse. Une poésie souvent méconnue en dépit de la poésie qu’elle suscite. 

La sainte poète !

L’Histoire d’une Âme est le chef-d’œuvre de sainte Thérèse de Lisieux. Mais ses poésies, majoritairement méconnues, sont d’autres trésors qui révèlent l’extraordinaire amour que Thérèse porta dans son cœur pour Jésus. Bien qu’elles soient considérées comme des « exercices enfantins », tant le style d’écriture reste parfois candide, ses poésies demeurent le miroir de toute sa vie, de son âme, de sa vocation…Elle y témoigne humblement de ses désirs, de sa confiance aveugle, de son abandon total… mais surtout de son Amour pour Dieu : un thème inépuisable et cher à son cœur. C’est grâce à l’Amour divin qu’elle puise toute son inspiration, cherchant à faire dialoguer, par le mouvement de ses vers et de ses rimes, le Ciel et la Terre. Son œuvre poétique est un véritable cœur à cœur avec le Seigneur. « Exilée » sur la terre, elle trouve dans l’écriture le moyen de contempler Jésus afin de lui redire combien elle l’aime. 

L’atome de Jésus-Hostie (juillet 1895)

Je ne suis qu’un grain de poussière
Mais je veux fixer mon séjour
Dans les ombres du sanctuaire
Avec le Prisonnier d’Amour
Ah ! Vers l’hostie mon âme aspire
Je l’aime et je ne veux rien de plus
C’est le Dieu caché qui m’attire,
Je suis l’atome de Jésus…
[…]
Si je suis méprisée du monde,
S’il me regarde comme un rien,
Une paix divine m’inonde
Car j’ai l’hostie pour mon soutien,
Quand je m’approche du ciboire
Tous mes soupirs sont entendus…
Être un néant, voilà ma gloire,
Je suis l’atome de Jésus…
[…]
Se consumant près de l’hostie
Dans le tabernacle d’amour
Ainsi s’écoulera ma vie
En attendant le dernier jour
Quand l’épreuve sera finie
Volant au séjour des élus
L’Atome de l’Eucharistie
Brillera près de son Jésus !…