Notre-Dame et l'Enfant Jésus

Paroisse Notre-Dame
de la Clarté Dieu

Beaumont-la-Ronce, Bueil en Touraine, Cerelles, Charentilly, Chemillé/Dême, Épeigné/Dême, Louestault, Marray, Neuillé-Pont-Pierre, Neuvy le Roi,
Rouziers de Touraine, St Antoine du Rocher, St Aubin-le-Dépeint,
St Christophe/le Nais, St Paterne Racan, Semblançay, Sonzay, Villebourg

 

5 décembre 2021 – 2ème dimanche de l’Avent – Année C

« Un avenir prometteur »

Les lectures de ce deuxième dimanche de l'Avent, nous invitent à voir ce que Dieu a commencé de faire pour son peuple et pour l'humanité sous l'image de la Jérusalem dont parle le prophète Baruc : « Jérusalem quitte ta robe de tristesse et de misère, et revêts la parure de la gloire de Dieu pour toujours ». Le prophète dirige notre regard vers un avenir prometteur. Les textes de dimanche dernier à travers les images du Retour du Fils de l’homme nous parlaient de l'essentiel de la venue du Sauveur : notre rédemption et notre salut. Les textes de ce dimanche-ci nous disent comment y entrer et les faire nôtres. 

Notre rédemption et notre salut sont des réalités qui sont déjà là. L'évangile qui vient d'être proclamé le dit clairement en présentant Jean-Baptiste, le Précurseur de la venue de Jésus. Cette présentation éclaire sur cet avenir prometteur que présente le prophète Baruc.  En effet, l'arrivée de Jean-Baptiste se situe dans un temps déterminé comme le précise le début de l'Évangile : " L'an quinze du règne de l'empereur Tibère, Ponce Pilate étant gouverneur de la Judée, Hérode prince de Galilée, son frère Philippe prince du pays d'Iturée etc." Ces précisions ne sont pas seulement intéressantes parce qu'elles nous décrivent un arrière-fond historique, mais surtout parce qu'elles nous renseignent sur la façon dont Dieu vient au secours de l'humanité. L’évangéliste n’utilise plus des images comme lorsqu’il parle du Retour du Christ à la fin des temps, il nous situe dans le temps réel. L'action de Dieu est concrète. Elle est insérée dans la vie des gens. 

Ici il est question de Jean-Baptiste dont la mission sera celle de précurseur de la venue de Jésus qui lui aussi, Verbe de Dieu, habitera parmi nous dans la chair et le temps. Jean-Baptiste le dernier des prophètes est un envoyé de Dieu. Son arrivée marque la fin de l'attente d'un Sauveur, elle inaugure la Nouvelle Alliance et prépare de façon immédiate la venue du Sauveur dans le monde. Dans cette venue, tout être vivant verra le salut de Dieu. Les ravins seront comblés, les montagnes et les collines abaissées, les routes aplanies proclame Jean-Baptiste reprenant les paroles de Baruc (Luc 3, 6). L'action de Dieu est déjà présente. Dieu devance notre attente. Ainsi, aujourd'hui les textes ne nous parlent pas d'une venue du Salut, d'un Retour du Christ à attendre. Non ! Ils nous disent que Dieu est là dans vos vies. Comme on le chante avec raison "Tu es là au cœur de nos vies Et c'est toi qui nous fait vivre ! Bien vivant, ô Jésus-Christ". 

Et ce que Dieu fait en chacune de nos vies, il va continuer de le faire jusqu'à l’achèvement final. C'est exactement ce que dit saint Paul aux chrétiens de la ville de Philippes qu'il a évangélisés avec ses amis Silas et Luc.  Écoutez : "Et puisque Dieu a si bien commencé chez vous son travail, je suis persuadé qu'il le continuera jusqu'à son achèvement au jour où viendra le Christ Jésus [...] dans ma prière, je demande que votre amour vous fasse progresser de plus en plus dans la connaissance vraie et la parfaite clairvoyance qui vous feront discerner ce qui est plus important [...] ainsi vous marcherez sans trébucher vers le jour du Christ." 

Nous sommes en l'an 2021, la pandémie de la Covid-19 continue de frapper même si nous commençons à voir une certaine stabilisation et que nous pouvons entrevoir la lumière au bout du tunnel, on est toujours en recherche de réponses aux changements climatiques, et les affrontements ne sont pas disparus comme au Soudan, mais nous sommes là en chair et en os, ne nous laissons pas abattre. Le Salut est déjà commencé. Il est là en voie d'achèvement avec notre participation généreuse et attentive.  Le temps de l'Avent prépare à la fête de Noël, à la venue du Christ. Si nous y revenons à chaque année c'est parce que cette venue n'est jamais terminée. La naissance du Christ dans nos vies n'est pas faite une fois pour toutes. Le Christ continue de naître chaque jour en nous et dans le monde jusqu'à la fin des temps.

  Retenons, frères et sœurs, que le temps de l'Avent est un temps de cheminement dans la foi, un temps de pèlerinage intérieur et un temps d'exercice de la charité autour de nous dans des gestes de partage de toutes sortes. Même si certains de ces gestes font partie d'un décor qui semble étranger à la fête de Noël, n'ayons pas peur d'y entrer avec un esprit qui correspond à nos choix personnels et d'y voir des occasions de vivre le temps de l'Avent comme une venue du Sauveur déjà présent sous diverses formes dans notre monde, des formes de présence qui sont comme des "semences du Verbe"

Oui, réjouis-toi, Jérusalem ! "Debout vois tes enfants rassemblés du levant au couchant par la parole du Dieu Saint". Accueillons ces paroles d'espérance avec un cœur ouvert et un engagement concret pour vivre la venue du Sauveur dans nos vies de chaque jour. Que cette Eucharistie où celui-ci se fait présent dans son Corps et dans son Sang manifeste notre engagement à sa suite et notre foi dans l'amour et la miséricorde de Dieu qui rejoint toutes les personnes quelles qu'elles soient. Amen ! 

 

 

Pour voir les dernières mises à jour du site paroissial, cliquez ici